PariSanté Campus,
ici grandit
la e-santé !

BERCEAU DE LA E-SANTÉ DE DEMAIN, PARISANTÉ CAMPUS SERA LE CŒUR DE LA RECHERCHE ET DE L’INNOVATION DE LA E-SANTÉ EN FRANCE.

Dès novembre 2021, les 15 000m2 de PariSanté Campus situés dans le 15ème arrondissement à Paris pourront accueillir les acteurs de l’innovation de la e-santé. Espace de formation, de recherche, d’innovation et d’entrepreneuriat de rang mondial, PariSanté Campus va rassembler cinq opérateurs publics, Inserm, Université PSL, Inria, Health Data Hub, Agence du Numérique en Santé et des partenaires privés de la recherche et de l’innovation pour rendre concrète la santé du futur.

Les principaux objectifs sont de :
Stimuler la production et l’exploitation des données de santé pour la recherche, l’innovation et la formation ;
Soutenir la formation d’excellence autour de la e-santé et la création de viviers d’expertises ;
Développer des applications à fort impact économique, créatrices d’entreprises et d’emplois ;
Améliorer les stratégies de prises en charge médicale et l’efficience du système de soin dans l’intérêt permanent du patient.

Notre ambition : mobiliser et décupler les fruits de l’intelligence collective en réunissant chercheurs, étudiants, startups, industriels et patients dans un centre unique au monde.

REJOIGNEZ PARISANTÉ CAMPUS

LABORATOIRES ET PROJETS

Projet Ze[US] : construire l’imageur médical le plus puissant au monde

Le projet Ze[US] sera l’avènement du tout premier imageur médical capable d’acquérir un flux de données dynamiques sur le corps humain 1000 fois supérieur aux outils cliniques actuels les plus performants. Il permettra de mieux comprendre le développement précoce des pathologies pour le diagnostic et la prédiction précoce de ces pathologies.

Q-Bio est un centre de recherche et de formation transdisciplinaire en sciences de la vie quantitatives porté par l’ENS-PSL en relation étroite avec les autres instituts du Val-de-Grâce et l’écosystème de l’Université PSL. Ses approches scientifiques interdisciplinaires ouvriront la voie à des applications biomédicales, notamment en médecine prédictive, immunologie et dans les processus neurodégénératifs. Cette recherche nourrira une offre de formation conçus pour attirer et former les meilleurs étudiants français et internationaux, tout en offrant une ouverture sur la biologie moderne aux étudiants issus d’autres disciplines scientifiques comme la physique, la chimie, l’informatique et les mathématiques. Le centre Q-Bio est dirigé par Massimo Vergassola, qui travaille à l’interface de la physique et de la biologie et a développé une initiative similaire à l’Université de Californie.

Les acteurs du projet